Présentation

A.E.E.I.B.O. : Association des Enseignants et des Ecoles d'Infirmiers de Bloc Opératoire.

SIEGE :

Ecole d'infirmiers de bloc opératoire
Ecole d'Infirmiers de Bloc Opératoire LILLE
351 rue Ambroise Paré
59120 LOOS

C' est une association dont les statuts sont régis par la loi du 1 juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.
N° de SIRET : 4 3 0 0 6 3 6 2 8 0 0 0 1 9

MEMBRES :

Les écoles sont membres de l'association. Chacune est représentée par son directeur et un formateur élu par ses pairs. Les directeurs et les formateurs des écoles non adhérents, sont membres sympathisants.A ce titre, ils peuvent participer aux travaux et débats initiés par l'association. L'association regroupe 28 écoles .

AEEIBO AU FIL DU TEMPS :

Association des Enseignants et des Ecoles d'Infirmiers de Blocs Opératoires

Notre association est née en juin 1976 de la volonté commune des directeurs scientifiques et des directeurs des écoles d'infirmiers de blocs opératoires de faire reconnaître la profession d'infirmier de salle d'opération (I S O) au niveau du Ministère de la Santé et des chirurgiens. A l'époque l'association regroupe quatorze écoles.

La présidence, selon le principe fixé à l'époque, était assurée conjointement par un directeur scientifique et un directeur technique. Les premiers présidents de notre association furent donc M. le Dr Zucmann directeur scientifique de l'école d'Argenteuil et Mme Blanchard directrice technique de l'école d'Argenteuil.
Très vite, les talents de communication du Dr Zucmann et la présence de l'association dans les halls des exposants lors des congrès de chirurgie , ont permis de faire connaître l'association. De son coté, Mme Blanchard prenait contact avec les services du Ministère de la Santé afin de devenir une interlocutrice privilégiée de la profession.

Au début des années 80, sur une idée du Dr. Zucmann ( alors rédacteur en chef de la revue d'orthopédie et en partenariat avec la société Ethnor Ethicon), l'Aeeibo se lançait dans l'aventure de la création d'une revue professionnelle " Interbloc ". Mme Blanchard en devenait rédacteur en chef aidée par un comité de lecture regroupant l'ensemble des directeurs des écoles. A ce jour, la revue interbloc reste la seule revue spécifique aux Infirmiers de Bloc Opératoire DipIômés d'Etat (Ibode).

Par ailleurs, l'Aeeibo représentant alors 17 écoles, travaillait en collaboration avec les services du Ministère de la Santé sur de nombreux dossiers visant à faire reconnaître la profession d'Infirmier de bloc opératoire et ce, avec le soutien de l'UNAISO (maintenant l'Union Nationale des Associations des Infirmiers de Bloc Opératoire Diplômés d'Etat (Unaibode).
A partir de cette date l'Aeeibo est consultée pour toutes les questions inhérentes à la profession, et en 1983 à l'occasion des Journées d'Etudes de l'Association à Lyon, Mme Quivron, conseillère technique auprès du Ministre de la Santé demandait officiellement à ses membres de revoir le texte relatif à la formation des IBO et de faire des propositions de modifications. Le nouveau texte paraissait en 1992 et le Certificat d'Infirmier de Salle d'Opération est remplacé par un Diplôme d'Etat d'Infirmiers de Bloc Opératoire.

 

L'Aeeibo prendra aussi une part active dans le mouvement national des infirmiers(e)s de 1988 en participant aux négociations avec le Ministère de la Santé et à la rédaction du rapport GARBIT à propos de la démographie des professions de santé.

A cette date 20 écoles adhèrent à l'association.

Les années 90 ont vu l'ouverture de 6 écoles supplémentaires et l'Aeeibo et l'Unaibode obtiennent du Ministère, en autre, deux circulaires d'importance, sensées inciter les directeurs d'hôpitaux à orienter les infirmiers travaillant au bloc opératoire vers une formation spécialisée en bloc opératoire. Il s'agit de la circulaire DGS/DH 51 du 7 décembre 1992 et de celle du 4 septembre 1998 relative aux infirmiers affectés dans les blocs opératoires.
C'est aussi à ce moment là que la présidence revint à Mme Savel, directrice de l'école de la Salpetrière à Paris. L'Aeeibo obtiendra, à cette époque, un poste permanent au Conseil Supérieur des Professions Paramédicales.

Mme Reiss, directrice de l'école de Colmar, succède à Mme Savel et se fixe pour objectif la deuxième réforme de la formation des infirmiers de bloc opératoire. C'est en 2001 (après de nombreuses réunions de travail, de rendez-vous ministériels),que  l'arrêté du 22 octobre 2001 relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat paraît. Alors, la formation des Infirmiers de Bloc Opératoire passe de dix mois à dix huit.

En janvier 2007, Mme Dequidt, directrice de l'école de Lille, et succède à Mme Reiss.

Aujourd'hui l'Aeeibo fédère 23 écoles au service des professionnels de bloc opératoires. L'association travaille en partenariat avec les organisations professionnelles, syndicales , institutionnelles et ministérielles pour le développement et l'évolution de la profession d'Ibode.